L'enfer du Mont-Blanc

Semaine Incendies Histoire

Le 18 Novembre 2013


L'enfer du Mont-Blanc


Le 25 mars 1999 à 10h46, un camion frigorifique belge pénètre dans le tunnel du Mont-Blanc. Sept minutes plus tard, après avoir parcouru 6 kilomètres, il est contraint de s’arrêter suite à un incendie s’étant déclaré à bord.

montblanc.jpg

Situation :

A 10h58 l’alerte est donnée. Les deux engins incendie de la société d’exploitation du tunnel sont alors dépêchés sur place pendant que d’autres engins d’incendie de Chamonix sont alertés. Stoppés à 1200 mètres du camion en feu par les fumées, les deux camions embarquant les 6 sapeurs-pompiers se retrouvent submergés par la situation.

Les engins incendies (FPT) venus de Chamonix sont à leur tour stoppés. Les 17 sapeurs-pompiers sont alors non plus des sauveteurs, mais bien des victimes.

Après l’arrivée de nombreux renforts, notamment des pompiers italiens à l’autre bout du tunnel et des pompiers suisses, les secours viendront à bout de l’incendie après de nombreuses heures passées dans ce véritable four.


Un bilan très lourd :

Le bilan autant humain que matériel est sans appel :

                - 41 morts ;

                - 34 véhicules détruits ;

                - un kilomètre de tunnel dévasté.

 

Après le drame, les mesures :sortie-secours-1.png

Suite à l’incendie, des experts ont rendu leur rapport mettant en place une quarantaine de mesures. Parmi celles-ci, nous pouvons citer :

                - Equiper les tunnels de moyens d’alarme et d’informations du public;

                - Permettre au public de se mettre à l’abri des fumées en ménageant leur évacuation;

                - Créer des conditions permettant aux secours d’intervenir rapidement et efficacement.



Retrouvez à tout moment les anciennes thématiques, en cliquant sur le lien : Anciens articles

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site